Les huiles essentielles dans votre maison peuvent vous plaire mais ces produits bien que naturels peuvent être dangereux pour votre chat. Je vous recommande de prendre des précautions lors de leur utilisation afin que votre animal ne présente pas de réaction toxique. Si ce dernier souffre notamment d’une insuffisance hépatique, il peut être préférable d’éliminer les huiles essentielles de son environnement.

Toxicité des huiles essentielles pour le chat

Certaines huiles essentielles étaient autrefois considérées comme sans danger pour les chats et recommandées pour le traitement des infestations d’acariens, des problèmes respiratoires et du soulagement du stress. Cependant des preuves convaincantes ont maintenant démontré que les huiles essentielles peuvent être toxiques pour le chat, qu’elles soient ingérées, appliquées sur la peau ou simplement inhalées.

Le chat manque de certaines enzymes qui permettent de métaboliser correctement les divers composés des huiles essentielles, en particulier les phénols. Ces composés phénoliques sont naturellement présents dans certaines plantes et sont fortement concentrés dans les huiles essentielles. Le foie est le plus souvent l’organe qui est affecté par ces produits.

L’exposition à forte dose et sur une longue période peut entraîner des lésions hépatiques graves, une insuffisance hépatique, des convulsions et au-delà la mort du chat.

Les huiles essentielles potentiellement toxiques pour le chat

Les huiles essentielles suivantes sont connues pour présenter une toxicité potentielle :

  • – Cannelle de Ceylan écorce (Cinnamomum zeylanicum)
  • – Clou de girofle (Eugenia caryophyllus)
  • – Gaulthérie couchée (Gaultheria procumbens)
  • – Genévrier commun (Juniperus communis) si allergie connue aux terpènes
  • – Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)
  • – Lavande aspic (Lavandula spica)
  • – Menthe poivrée (Mentha piperita)
  • – Origan compact (Origanum compactum)
  • – Palmarosa (Cymbopogon martini)
  • – Sarriette des montagnes (Satureja montana)

Si votre chat ingère ou inhale accidentellement une de ces huiles essentielles consultez immédiatement votre vétérinaire.

Quels sont les symptômes en cas de toxicité ?

Les huiles essentielles diffusées sont inhalées par le chat et s’accumulent également sur la fourrure ce qui a pour conséquence une ingestion lors du léchage et de la toilette. La toxicité peut survenir relativement vite ou sur une longue période d’exposition.

Les symptômes incluent : bave, vomissement, tremblements, difficultés à marcher, détresse respiratoire (respiration sifflante et rapide, halètement, toux).

Si vous remarquez l’un de ces signes amenez rapidement votre chat chez votre vétérinaire qui pourra noter une fréquence cardiaque et une pression artérielles basses ainsi que des signes d’insuffisance hépatique.

Comment le chat peut-il être exposé aux huiles essentielles ?

Votre chat peut être exposé aux huiles essentielles que vous utilisez pour vos propres besoins. Conservez-les dans une armoire à l’épreuve de votre animal afin qu’il n’y ait pas accès. Les diffuseurs à tiges ou pots-pourris peuvent être renversés exposant ainsi votre chat. Ne le laissez pas lécher votre peau si vous avez appliqué des huiles essentielles.

Les diffuseurs à ondes ultrasoniques ou nébulisateurs et les pulvérisations ambiantes sont des sources d’huiles essentielles en suspension dans l’air que les chats peuvent respirer et lécher sur leur fourrure.

Les chatons, les chats âgés ou ceux souffrant de problèmes hépatiques et respiratoires doivent être tenus à l’écart de toute pièce où sont diffusées des huiles essentielles. Évitez de portez des bijoux aromatiques lorsque vous tenez votre animal.

Mais alors que réellement penser ?

En lisant cet article vous pensez sûrement que mon avis sur la question reste ferme et définitif. Cependant l’utilisation des huiles essentielles reste possible pour votre chat car il en existe certaines qui restent 100% compatibles à condition de bien les connaître. Parmi elles je peux citer sans hésitation le Basilic exotique, la Camomille noble,  l’Eucalyptus citronné (sauf si peau sensible), l’Eucalyptus radié, le Géranium rosat, l’Inule odorante, le Laurier noble, la Marjolaine à coquilles, le Niaouli, le Ravintsara, le Tea tree, le Thym thujanol, l’Ylang Ylang.

Dans une certaine mesure votre chat peut profiter des bienfaits thérapeutiques de l’aromathérapie sans danger et il est inutile de généraliser. Le mieux sera toujours de vous rapprocher en priorité de votre vétérinaire qui reste le premier interlocuteur en matière de santé animale. En complément de la médecine allopathique vous pouvez également vous référer à un praticien en aromathérapie qui justifie d’une formation sérieuse dans le domaine des huiles essentielles pour animaux de compagnie.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LE CRÉATEUR

Praticien de phyto-aromathérapie et nutrithérapie, rédacteur webzine et auteur, Maxime Beune vous propose une approche naturelle pour optimiser votre santé et votre équilibre vital au quotidien...

PARTENAIRES

SUIVEZ DIABOLOPHYTO

© 2019 Diabolophyto | Tous droits réservés | Les informations présentes sur le site ne sont pas destinées à remplacer une consultation médicale | Mentions légales

Share This